plume

Témoignages

Découvrez ici le vécu de ceux qui ont déjà franchi le pas et roulent à l’électricité!



Renault Zoé

Voilà déjà 50'000 km parcourus au volant de notre Renault ZOE. Pour notre famille, elle remplit parfaitement son rôle de seconde voiture, voire même de première voiture, puisque nous privilégions le maximum de nos transports avec la ZOE. Le confort, le silence, l'installation Hi-Fi de qualité rendent les trajets plus paisibles. Une chose est sûre à présent, je ne reviendrai pas en arrière pour un véhicule thermique, ou alors éventuellement pour un hybride plug-in si je devais être amené à réaliser fréquemment de long trajets.
David O. Suisse



Volkswagen E-Up

Seit gut zwei Jahren fahre ich einen e-UP. Mit dem Auto bin ich zufrieden, es fährt sparsam. Das Aufladen mit dem Ladekabel für 240 V ist sehr langsam. Diese Kabel sind alles andere als stabil, ich musste es bereits zweimal auswechseln - unter Garantie. Der Service von VW hingegen habe ich als katastrophal und ungenügend erfahren. Die Arroganz von VW bewegt mich dazu, kein VW mehr zu kaufen.
Sibylle K. Suisse



Nissan LEAF

Je roule depuis maintenant 6 mois en Nissan Leaf modèle 2015, achetée neuve. Elle a aujourd'hui déjà 12'000km au compteur, je la roule quasi-quotidiennement pour des trajets autoroutiers. Malgré la vocation première de ces véhicules, plutôt urbains, je suis entièrement satisfait de cette Leaf! J'avoue ne pas trop faire attention à ma consommation, comme je n'ai "que" 65km par trajet et que j'ai la possibilité de recharger après chaque voyage. J'arrive à la station de charge avec environ 30% de SOC en ayant roulé à une vitesse entre 120 et 130 km/h. Je la charge au solaire au travail et au courant de provenance contrôlée et vert à la maison, ce qui me permet de diminuer mon empreinte carbone, qui aurait été désastreuse en véhicule à carburant fossile!
Lionel F. Suisse



Volkswagen E-Up

Après 15 mois d'utilisation de mon e-up, nous sommes très satisfaits de ses performances, vu que nous ne n'entreprenons pas de grands voyages. Notre rêve: utiliser une électricité entièrement verte, ce qui ne nous est pas encore possible.
Jeanine et Marcel O. Suisse



Renault Zoé

Un ami a démontré un changement radical d'attitude de conduite en passant du 4x4 à une petite électrique. Nous avons d'abord cru à une punition, puis stupéfaction, il était ravi. Il nous a invité à tester l'électrique à l'ancienne usine Cardinal. Désormais, nous sommes complètement accros à l'électrique et sommes ravis d'avoir été si bien introduits dans la communauté. Merci Thierry, Merci Daniel, grâce à vous les volts solaires illuminent nos pérégrinations depuis plus de deux ans.
Famille P.
Jean-Luc P. Suisse



Nissan ENV-200

CHANGEMENT DE PHILOSOPHIE!
Pour que votre véhicule électrique vous donne pleine satisfaction la journée, il faut savoir recharger ses batteries la nuit. Et pour aller plus loin, il faut apprendre à lever le pied... N'y a-t-il pas là, un lien à faire avec notre propre corps?
J'utilise
un Nissan eNV-200 pour ma petite entreprise (iZY SOLAIRE, artisan photovoltaïque éthique) et très souvent pour la vie de famille, avec grande satisfaction!
Nissan enregistre mes déplacements (ce que je peux refuser à chaque démarrage) pour améliorer leur véhicule et de mon côté cela me permet de savoir qu'en 2015, j'ai effectué 19'701.2 km pour 3'655.2 kWh (entièrement fournis par du courant solaire ou hydraulique certifié). Qui peut me dire, aussi précisément, combien de litres de carburant son véhicule thermique a consommé sur la même période (en plus d'avoir la satisfaction de produire une partie de son carburant directement sur son toit)? ;-)
A la question fréquente: "L'autonomie n'est-elle pas un problème?", j'ai l'habitude de répondre par une question: "Ne devrait-on pas remettre en cause le nombre de kilomètres que l'on parcourt?". En plus, c'est chouette de trouver des alternatives (prêt, échange, location, transports publics,...) pour les besoins hors de portée du véhicule électrique.
A noter que mon deuxième trajet après réception du véhicule fût Romont-Chamonix, avec un arrêt au relais du Grand Saint-Bernard (Martigny)! Comme quoi, avec un réseau de borne digne de ce nom, on peut aller relativement loin...
Jérôme G. Suisse



Citroën C-zéro

LA BONNE QUESTION
J'aurai l'occasion de revenir sur ce forum pour vous apporter, avec humilité, mon expérience/conseil de conducteur de véhicule électrique au fur et à mesure, histoire de ne pas faire un "post" trop long. Et puis, j'espère que notre hôte améliorera entre-temps son site
pour permettre l'ajout de photo et ainsi renforcer les témoignages ;-) Premier conseil : posez-vous la bonne question! Et ce n'est pas celle que tout conducteur "thermique" se pose : "c'est quoi l'autonomie?". La bonne question est : "combien de kilomètre je parcours chaque jour, par exemple pour me rendre à mon travail et faire les courses en rentrant?"
Houps! Soudain, l'autonomie potentielle fait un sérieux bond en avant...En ce qui me concerne, je relie chaque jour la capitale du nord à celle du sud de mon canton noir&blanc. Avec les déplacements sur place, cela fait environ 70 km par jour, 6/7 jours, soit environ 1'680 kms par mois...Je vous laisse faire le petit calcul en coût de carburant, pas inintéressant même si ce n'est pas l'objet premier de ma démarche. En conclusion, quand on veut passer à l'électrique, il faut se poser les bonnes questions: comment je vis, comment je bouge, dans quel cercle géographique, bref qu'en est-il de ma mobilité.
à suivre..
Thierry S. Suisse



Peugeot Ion

Que du bonheur! Petite et légère, ma 'flèche blanche' me permet de gérer tous mes déplacements dans le Grand Fribourg depuis plus de 2 ans. Jamais je n'aurais pensé que conduire une voiture électrique soit aussi fun, économique, pédagogique et ludique. La recharger est un jeu d'enfant, l'entretien ne me coûte rien, la conduire est un pur plaisir, et ses accélérations me laissent toujours pantois. Et je ne parle même pas du sentiment positif que je ressens de pouvoir contribuer, à ma manière, à la cause écologique!
Gilles B. Suisse



Tesla Model S

Depuis un an et demi, je roule en Tesla. Voiture silencieuse, puissante, confortable, pratique. Economique aussi car, d'une part, le combustible est soit gratuit si on recharge la voiture dans les superchargeurs Tesla (durée entre ½ et ¾ heure, il y en a une petite dizaine en Suisse), soit bon marché à la maison pendant la nuit, et, d'autre part, parce que les assureurs se disputent les propriétaires de ces voitures. La Tesla est, en vérité, une voiture basique, hyper-simple: pas de pot d'échappement, pas de boîte à vitesses, pas de pistons, soupapes, système d'allumage et autres complications, pas de circuit d'huile (qu'il faut changer), pas de radiateur, pas de réservoirs, ni de pompes diverses. Seulement un (ou deux) moteur électrique un peu plus gros qu'un ballon de foot, un générateur de même volume et un circuit de freins qu'on utilise rarement puisque le système freine en produisant de l'électricité dès qu'on n'en consomme plus. Et 700 kg de batteries (je crois) sur le châssis, ce qui donne au véhicule un centre de gravité très bas et donc une excellente tenue de route (gravir un col en Tesla, c'est génial !). J'apprécie aussi que Tesla continue, bien plus d'un an après mon achat et sans frais, à améliorer les performances du véhicule: le tableau de bord a été modernisé, le pilote automatique (lecture de la route et conduite sans toucher le volant) introduit, les performances en sécurité et en économie améliorées et les cartes GPS actualisées, le tout durant la nuit par des mises à jour régulières et automatiques, envoyées directement dans la voiture par internet. Autonomie pratique en conduite normale : hiver entre 350 et 400 km, en été entre 400 et 450 km. A l'usage, quels sont les inconvénients ? Selon mon expérience, il y en a deux : d'une part, on planifie ses déplacements et surveille la jauge "charge électrique" plus attentivement qu'avec une voiture thermique pour la simple raison qu'il n'y a pas de station de recharge à tous les coins de rue. Car tomber en panne de courant avec une Tesla doit être une expérience pénible : pas de secours avec un bidon d'essence pour aller jusqu'à la pompe la plus proche ! L'autre "inconvénient" est qu'il faut sérieusement se surveiller soi-même : lorsque 4 à 5 secondes suffisent pour atteindre 100km/h, il est tentant d'accélérer juste pour le plaisir, mais les pneus (chers !) en souffrent et les limitations de vitesses sont très, très vite dépassées. J'ajouterai que c'est une voiture un peu dangereuse en zone 30 km/h et dans les parkings en raison de son silence de fonctionnement : il faut y redoubler d'attention car piétons, cyclistes, voire même les animaux domestiques n'entendent rien et risquent ainsi de heurter le véhicule. Certains pourraient aussi se sentir gênés par le fait que la voiture est connectée en permanence à internet : tous les déplacements faits et, vraisemblablement aussi, toutes les manipulations et recherches faites avec l'énorme écran tactile, sont potentiellement connus de Tesla. Pour les rendez-vous clandestins, le vélo reste donc l'option silencieuse la plus sûre !
Claude-G. D. Suisse



Chevrolet Volt

Ich fahre nun seit 1 1/2 Jahren einen Chevy Volt. Habe damit bereits 60'000 Kilometer zurückgelegt - zu über 80 % rein elektrisch!
Pro Jahr fahre ich ca 40'000 KM mit dem Volt brauche in nun nur noch ca 400 Liter Benzin anstelle von 3'000 mit einem konventionalen Antrieb.
Ich bekomme im
Kt. Luzern auf der Motorfahtzeugsteuer einen Oeko-Rabatt und auch Generali bietet mir einen Rabatt auf der Autoversicherung. Das schätze ich sehr.
Heute fahre ich viel ökologischer um möglichst weit ohne fossile Treibstoffe zu kommen! Beim Volt kann man leider nur 65% der verfügbaren Batteriekapazität nutzen - wenn ich 90 % nutzen könnte, würde ich noch weniger Fossile Treibstoffe benötigen und könnte meinen Arbeitsweg von 75 KM voll elektrisch zurücklegen.
Mein Traum / Mein nächster Wagen ist ein eMobil mit einer Reichweite von 300 KM oder mehr.
Jürg K. Suisse



Renault Zoé

Je roule depuis plus 2 ans environ avec une Renault Zoé Intens que j’ai achetée à un garage avec 600 km au compteur. Depuis, j’ai déjà roulé 23'000 km et suis très content de mon choix. Je me suis décidé d’acheter un véhicule électrique quand mon employeur a fait installer sur le parking des bornes de recharge. Ça ne m’a pas gêné de devoir louer la batterie pour ne pas devoir porter moi-même le risque d’une défaillance. Je fais chaque jour 50 km pour aller travailler, soit 100 km par jour. J’apprécie en particulier l’accélération, le silence et la simplicité d’utilisation et de conduite. J’ai une borne de recharge à la maison et comme j’ai le courant moins cher la nuit, je fais mes recharges de nuit. À la base, c’était une voiture pour ma femme, mais je la lui pique souvent…
Fernand G. Suisse



Citroën C-zéro

Im Sommer 2012 entschied ich mich , einen Citroën C-Zéro zu kaufen . Der Anfangspreis von 45'000.- lag dann aktionsbedingt bei 27'000.- .
Per heutigem Datum kann der kleine Flitzer inklusive Antriebsbatterien für sagenhaft günstige 20'000.- erworben werde (Aktion , der jeweilige aktuelle
Preis ist im Internet ersichtlich)
Da ich alle technischen Schulungen über die "Hochvoltanlage" besucht und abgeschlossen hatte , lag der Kauf in der Luft . Eine neue Technologie lerne ich am besten kennen , wenn ich das Fahrzeug selber fahre...
Meine Anfangsängste waren die Reichweite und die Lademöglichkeiten . Beides hat sich aber schnell gelegt .
Das Fahrzeug setze ich meistens im Aglobereich ein , laden kann ich im Geschäft und falls nötig hat mein "Vermieter" zu Hause sogar eine Steckdose montiert .
In der Zwischenzeit habe ich eine transportable Ladestation gekauft , da kann ich an allen Möglichkeiten von 220 V und 400 V laden.
Mit dem Ladekabel Typ 2 (wird sich europaweit etablieren als Steckdose) auf Typ 1 (Fahrzeug) für 212.- ist mein Bedarf abschliessend gedeckt.
Interessant zu wissen : auf der rechten Seite nimmt das Fahrzeug aus Sicherheitsgründen nicht mehr als 4 KW auf.
(In der Schweiz ist beim Fahrzeug ein 8A 220 V Ladekabel dabei . Der Grund ist dass unsere 10 A Steckdosen nicht auf Dauerbetrieb ausgelegt sind .)
Den Supercharger (Chademo) habe ich eigentlich nur aus Interesse ausprobiert . Innerhalb einer halben Stunde kann das Fahrzeug so auf 80% geladen werden.
Der C-Zéro ist aber wegen seiner Grösse am idealsten im Bereich < 80 km pro Tag .
Dort spielt er aber seine Stärken voll aus (Wendigkeit , schmales Fahrzeug , das im Grosstadtdschungel perfekt ist. So wegen Parkplatz und Velofahrer zu überholen)
Ein zweiter Grund für die tägliche Reichweite ist auch der Akku . Bei idealen Bedingungen sind 115 Fahrkilometer realistisch , Im Winter habe ich mit allen Verbrauchern eine Reichweite von aber eben 80 Kilometern . (Heizung , Sitzheizung , Heckscheibenheizung , Radio , Licht )
Aber für weitere Distanzen nehme ich sowieso den Zug .
Apropos Zug : Im Nahbereich verbrauche ich mit meinem C-Zéro nicht mehr Energie als eben der öffentliche Verkehr.
Das physische auftanken dauert weniger lang als beim Verbrenner . Aussteigen , einstecken und gut ist's . Beim Verbrenner geht's ja eine bestimmet Zeit bis das flüssige Gold im Tank drin ist.
Begeistert bin ich des weiteren von der Ruhe (Lebensqualität , aber aufpassen auf die Fussgänger), das gute Drehmoment ab 0 km/h , Platzangebot (war auch schon im Baumarkt nicht wenig Material einkaufen) und die volle Einsatzbereitschaft ab Stillstand (hat keine Warmlaufphase wie der Verbrenner)
Mein nächstes Fahrzeug wird wieder ein elektrobetriebenes sein . Habe die bereits reserviert , aber aus werbetechnischen Gründen nenne ich den Namen hier nicht...
André B. Suisse



Renault Kangoo

Quel plaisir de rouler propre et en silence.
Ce Kangoo de première génération que nous louons à Go Electric est super pratique et malgré une autonomie limitée nous permet de régler 90% de nos besoins en déplacement sur 4 roues.
Avec en plus un interlocuteur compétent pour répondre
à nos questions, c'est effectivement un plaisir!
Bon vent à la e-voiture.
Jean-Pierre B. Suisse



Citroën C-zéro

Je roule depuis plus de 4 ans déjà avec une Citroën C-zéro (couleur blanc nacré) achetée neuve et viens de franchir le cap de 60'000 km. Après tous ces kilomètres, j’ai vu mon autonomie baisser d’environ 15 km, mais je suis très content de cette voiture pour l’utilisation que j’en fais. Comme nous habitons en campagne, c’est notre deuxième voiture et nous l’utilisons chaque fois que c’est possible. Elle est merveilleuse en ville surtout : très maniable, elle se faufile partout ! On est souvent 3 ou 4 dedans. Je ne la trouve pas particulièrement belle, mais je m’y suis bien attaché. C’est une propulsion et en sortie de virage, à l’accélération, c’est sympa de la sentir survirer légèrement. Je me suis fait rentrer deux fois dedans déjà, depuis l’arrière, mais sans gravité. Elle est très bien équipée, mais il lui manque une horloge. J’ai dû me faire changer l’autoradio sous garantie et le garage m’a changé le rétroviseur gauche qui causait un bruit aérodynamique au-delà de 80 km/h. J’ai une grosse installation photovoltaïque à la maison qui couvre largement mes besoins pour la maison et la voiture. J’ai déjà fait des mesures de consommation et ai mesuré dans le meilleur cas une consommation de 122 Wh/km, rendement de charge inclus ! J’ai déjà eu plusieurs rappels du constructeur pour mettre à jour des logiciels ou des pièces (pompe d’assistance de frein, protection inférieure de la batterie). J’ai fait isoler à mes frais les tuyaux de chauffage qui ne le sont pas d’origine et qui rendaient le chauffage peu efficace. Je n’ai encore jamais dû changer ni disques, ni plaquettes de frein.
Daniel W. Suisse