Bravo déjà de vous poser la question ! Vous êtes plus visionnaire que d’autres ! Faites installer une ou quelques bornes de recharge sur le parking de vos employés, sur des places exclusivement réservées aux véhicules électriques. Il faut que ces places soient mises en évidence pour chacun comprenne l’incitation. Vous pouvez aller jusqu’à offrir l’électricité la première année, puis par exemple demander une participation forfaitaire par la suite.

Bien entendu ! Il est indéniable que le véhicule électrique est un bienfait pour tous, alors que seul son propriétaire en supporte les frais et que presque rien n’est fait pour l’encourager. Les autorités n’ont pas encore intégré deux points importants :

– la réelle contribution du véhicule électrique à un monde plus propre, répondant ainsi aux objectifs ambitieux de réduction des émissions et de diminution de notre dépendance aux importations d’hydrocarbures.

– son impact favorable sur l’économie locale : la moitié des gens qui m’ont acheté un véhicule électrique a fini par faire poser des panneaux photovoltaïques pour plusieurs dizaines de milliers de francs, favorisant tout un pan de l’économie.

Contrairement à d’autres pays où l’achat d’un véhicule électrique est massivement subventionné (jusqu’à 9’000 euros en Belgique ou Monaco, 7’000.- euros en Chine, 6’300 euros en France voire 10’000 € en cas de mise à la casse d’un vieux véhicule diesel), il n’y a pas d’incitations de ce genre en Suisse. Il y a en Suisse de grandes disparités cantonales, certains cantons dispensant d’impôt les véhicules électriques alors que certains cantons ne prennent aucune mesure incitative. Dans le canton de Fribourg, certaines places de parc sont réservées aux véhicules électriques (mais restent payantes) et les véhicules électriques sont dispensés d’impôt pendant les trois premières années après la mise en circulation. Après ces trois années, le véhicule est selon les cas plus imposé qu’un véhicule thermique !

Bienvenue